Notre confession de foi

Cette confession de foi constitue la base doctrinale de l’EERCI. Sa confession constitue l’une des conditions au baptême ; elle doit être connue de tous les fidèles et lue aux rencontres des chrétiens baptisés. A l’EERCI nous affirmons expressément les vérités doctrinales suivantes :

Nous croyons que la Bible entière est la Parole inspirée de Dieu et que les auteurs humains ont été poussés par le Saint-Esprit à écrire les mots mêmes de l’Ecriture.

La Bible est donc sans erreur (inerrante) dans ses manuscrits originaux. Dieu a préservé surnaturellement la Bible et  elle est la seule autorité souveraine en matière de foi et de vie. Elle offre l’encouragement, la direction, la consolation et l’instruction pour que l’homme de Dieu soit ‘’éduqué dans la justice’’ (2 Tim 3 :16-17 ; 2 Pi 1 :20-21).

Nous croyons en un seul Dieu existant éternellement en trois personnes unies, inséparables, distinctes et égales entre elles (le Père, le Fils, et le Saint-Esprit), chaque personne étant pleinement et également Dieu, possédant toute la nature et  attributs divins, et étant entièrement digne de notre adoration et de notre service (Deut 6 :4 ; Mt 28 :19 ; Jn 1 :14, 10 :30 ; 2 Cor 13 :14).

Nous croyons que Dieu le père est la première personne de la Trinité. Il est éternel, immuable, omnipotent, omniscient, toute sagesse, tout amour. Il est parfaitement juste et Saint. Il soutient l’univers dont il est le souverain maître. Il est le Père de notre Seigneur et sauveur Jésus-Christ et le Père de tous les vrais croyants (1 Jn 3 :1 ; Jn 3 :16 ; Eph 2 :2 ; Job 9 :4 ; Ps 147 :5 ; Ps 136 :5).

Nous croyons que Jésus-Christ est la deuxième personne de la Trinité et qu’Il est l’éternel Fils Unique de Dieu. Il s’est fait chair pour révéler Dieu aux hommes, pour accomplir les prophéties et devenir le Sauveur de l’humanité perdue. En devenant homme Jésus n’a cessé aucunement d’être Dieu de sorte qu’il est pleinement Dieu et pleinement homme inséparablement un en une personne pour toujours.

Jésus a été conçu miraculeusement par le Saint-Esprit, Il est né de la vierge Marie, a vécu une vie sans péché ; il est mort sur la croix en tant que substitut, sacrifice d’expiation tout-suffisant pour tous les péchés et pour tous les hommes de tous les temps ; il a été enseveli, il est ressuscité corporellement des morts ; il est physiquement monté au ciel dans son corps de résurrection glorifié ; il est assis à la droite du Père, exerçant son ministère d’intercession ; il reviendra dans les airs pour prendre l’Eglise qui est son épouse ; et il reviendra sur la terre sous forme corporelle, personnellement et visiblement, pour mettre un terme à l’histoire des hommes et accomplir le plan éternel de Dieu en exécutant le jugement et en introduisant le règne  par son royaume millénaire qui sera suivi par la condition éternelle (Jn 1 :1,14,18 ; 3 :16 ; Lc 1 :30-35 ; Phil 2 : 5-8 ; Col 2 :3,9 ;  Mc 10 :45 ;  Ac 2 :22-24 ; Jn 1 :29 ; Rom 3 :25-26 ; Hé 10 :5-14 ; 1 Pi 2 :24 ; 3:18 ; Jn 20 :20 ; Phil 3 :20-21; Hé 1 :3 ; Rom 8 :34 ; 1 Jn 2 :1 ; Ac 1 :11 ; Hé 9 :28 ;    1 Thess 4 :13-18 ; 2 Thess 2 :7 ; Mt 24 :44 ; Ap 19 :11-21 ; Ap 21-22).

Nous croyons que le Saint-Esprit est la troisième personne de la Trinité qui est venue spécialement le jour de la pentecôte pour glorifier Christ et pour rendre les hommes capables de s’approprier le salut accompli par Christ. Il est l’agent principal de la conviction de péché et de la régénération.

En même temps que le salut, le Saint-Esprit accorde une vie nouvelle, baptise le croyant dans le corps de Christ  (son église). Il habite le croyant de façon permanente et le scelle de façon certaine pour le jour de la rédemption.

Le Saint-Esprit remplit (dirige et maîtrise) les croyants qui lui sont soumis, rend les croyants capables de porter du fruit, et donne la force aux croyants de vivre une vie libre de la domination du péché.

Nous croyons également que le Saint-Esprit accorde des dons spirituels aux croyants dans le but d’édifier l’église conformément à l’enseignement de l’Ecriture (1 Cor 13 :8, 14 :22 ; Jn 16 :7-15 ; 1 Cor 6 :19 ; 12 :13 ; Eph 1 :13-14 ; 4 :30 ;  Gal 5 :16-17, 22-23 ; Rom 8 :5-13 ; 1 Pi 4 :10-11 ; Rom 12 :3-8).

Nous croyons que l’homme a été créé à l’image de Dieu par un acte direct de Dieu et qu’il n’est pas le produit de l’évolution. L’homme a été créé pour glorifier Dieu, l’adorer et le servir, et être en communion avec lui.

L’homme est tombé dans le péché en désobéissant à Dieu, s’attirant ainsi la mort physique et spirituelle qui l’a séparé de Dieu. La nature de l’homme s’étant ainsi corrompue, l’homme est totalement perdu, ‘’ mort par ses fautes et par ses péchés’’, et totalement incapable de se sauver lui-même et de retrouver une juste relation avec Dieu par son propre mérite et ses propres efforts (Gen 1 :26 ; 2 :6, 17 ; 3 :17-24 ; Es 59 :1-2 ; Rom 3 :9-19, 23 ; 5 :6-8 ; Lc 18 :26-27 ;  Eph 2 :1-3).

Nous croyons en l’existence des créatures spirituelles créées par Dieu, elles comprennent les anges bons et mauvais, ainsi que les autres êtres célestes. Les anges déchus ou non élus composent l’armée de Satan, les puissances des ténèbres qui cherchent à détruire les œuvres de Dieu (Ap 12 :3-4 ; Mt 13 :28 ; 1 Pi 5 :8) et seront jugés par les croyants (1 Cor 6 :3).

Les anges élus ou Saints anges forment les armées de Dieu qui exécutent les ordres divins  (1 Tim 5 :21 ; Ps 103 :20) et dont certains sont au service des croyants.

Les créatures spirituelles ne doivent jamais faire l’objet d’adoration (Jg 13 :16-18 ; Col 2 :18 ; Ap 19 :10).

Nous croyons que Satan est l’instigateur du mal, qu’il est un être spirituel véritable, et non simplement la personnification du mal. Il est un ange déchu qui sous la permission souveraine de Dieu gouverne temporairement la terre.

Il a été totalement vaincu à la croix, mais l’exécution de son jugement a été reportée par Dieu à la fin du royaume millénaire lorsqu’il sera jeté dans l’étang de feu éternel. En attendant il trompe le monde et cherche à établir sur la terre son royaume, qui est une contrefaçon du royaume de Dieu, pour discréditer et blasphémer Dieu et pour tenter, accuser, attaquer et détruire les croyants.

Les croyants peuvent lui résister par la foi, en comptant sur la puissance du Saint-Esprit (Gen 3 :1-5 ; Es 14 :12-17 ; Ez 28 :11-19 ; Job 1-2 ; 1 Jn 5 :19 ; 2 Cor 11 :14 ; 1 Tim 3 :6 ; 1 Pi 5 :8-9 ; Jq 4 :7 ; Ap 12 :9 ; 20 :1-3, 7-10).

Nous croyons que le sang de Jésus-Christ versé sur la croix constitue la seule base pour le pardon des péchés et le salut qui est le don gratuit de la grâce de Dieu aux hommes. Le salut est rendu opérant par l’œuvre de régénération du Saint-Esprit. Il ne peut être gagné par les œuvres ou le mérite personnel de l’homme. C’est en plaçant sa foi dans l’œuvre accomplie par Jésus-Christ  qu’une personne peut obtenir le salut qui commence par la repentance.

Se repentir, c’est se tourner vers Dieu et se détourner du péché. On ne peut séparer la repentance de la foi, la repentance fait partie de la foi. "L’Evangile est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit" et ceux qui reçoivent Jésus-Christ par la foi sont nés de nouveau, ont leurs péchés pardonnés, deviennent enfants de Dieu, sont une nouvelle création en Christ, et sont "scellés du Saint-Esprit jusqu’au jour de la rédemption’’, étant gardés par la puissance de Dieu (Eph 1 :7,13-14 ; Jn 1 :12-13 ; 3 :1-7, 14-16 ; 2 Cor 5 :17 ; Rom 1 :16 ; 10 :9-10 ; Eph 2 :8-10 ; Rom 8 :14-17, 31-39 ; jn 10 :27-29 ; 14 :6 ; Ac 26 :20 ; 1 Pi 1 :3-5).

Nous croyons que chaque chrétien doit vivre pour Christ et non pour lui-même et doit, par la puissance du Saint-Esprit qui demeure dans les croyants,  permettre à Christ de manifester sa vie à travers  lui pour la gloire de Dieu.

Par une obéissance toujours croissante à la parole de Dieu, chaque croyant devrait mûrir et devenir progressivement plus semblable à Jésus. Par la puissance de l’Esprit, chaque croyant devrait vivre une vie sainte ; ne pas accomplir les désirs de la chair ; exercer ses dons spirituels pour construire le corps de Christ ; témoigner pour Christ ; être engagé personnellement à faire des disciples pour accomplir l’ordre missionnaire de Christ ; faire de bonnes œuvres et porter du fruit pour la gloire de Dieu (Gal 2 :20 ; 1 Pi 1 :15-16 ; 2 :11 ;  2 Cor 5 :14-15 ; Rom 6 :11-13 ; Eph 2 :10 ; 4 :11-12, 22-24 ; 1 Pi 4 :10-11 ; Ac 1 :8 ; Mt 28 :18-20 ; Col 1 :10 ;  Jn 15 :8 , 16).

Nous croyons que  toute autorité émane de Dieu pour les intérêts et le bon ordre de la société. Chaque chrétien devra prier pour elle, l’honorer et lui obéir dans toutes les choses qui ne sont pas contraires aux Saintes Ecritures (Mt 22 :21 ; Rom 13 :1-7).

Nous croyons que l’Eglise est le corps de Christ dont Jésus est la tête et dont les membres sont ceux qui ont véritablement reçu Christ par la foi. L’église locale est une expression tangible du corps de Christ dans un endroit particulier.

Puisque les membres du corps de Christ sont unis en Christ par le même Esprit, ils devraient vivre dans l’amour, en harmonie et dans l’unité. Ayant le même but, ils devraient tolérer les pratiques dénominationnelles qui sont basées sur une interprétation sincère de la Bible, ne concernant pas des sujets doctrinaux importants, et qui, dans la pratique, ne font obstacle ni à l’unité ni au service.

Le but de l’Eglise est de faire connaître Christ aux hommes perdus, de faire des disciples, et de glorifier Dieu sur la terre. (Ac 1 :8 ; 1 Cor 12 :12-27 ; Eph 1 :20-23 ; 4 :1-6, 12-16 ; Mt 28 :18-20 ; Jn 17 ;  Col 1 :24-29).

Nous croyons à l’autorité de Christ déléguée aux ministères pour le perfectionnement des saints dans l’église de Dieu. Ce sont les 5 ministères énumérés dans Eph 4 :11-12 que sont :

  • Apôtre
  • Prophète
  • Evangéliste
  • Pasteur
  • Docteur

Nous croyons que les écritures prescrivent  à l’église deux ordonnances : le baptême d’eau et la Sainte-Cène. Le baptême par immersion est un acte d’obéissance qui suit le salut. Il représente symboliquement la mort du croyant au péché, l’ensevelissement de la vie ancienne, et la résurrection à la vie nouvelle.

La Sainte-Cène célèbre l’union et la communion avec Christ, commémore symboliquement sa mort, et anticipe sa seconde venue (Mt 28 :19 ; Ac 10 :47-48 ; Lc 22 :19-20 ; 1 Cor 11 :23-28 ; Rom 6 :3-4).

Nous croyons qu’après  la mort chaque croyant entre immédiatement et consciemment dans la présence et la communion du Seigneur pour attendre la résurrection et la glorification de son corps lors du retour de Christ. Ainsi le croyant jouira de la vie éternelle avec Dieu, sera en communion avec  lui, et l’adorera pour toujours (2 Cor 5 :6 ; 1 Cor 15 : 12-58 ; Lc 23 :39-43 ; 1 Thess 4 : 13-18 ; Jn 3 :16 ; Ap 21-22).

Nous croyons qu’après la mort, chaque non croyant entre immédiatement et consciemment dans la séparation d’avec le Seigneur pour attendre la résurrection physique de son corps pour être jugé, condamné et jeté dans l’enfer (Lc 16 :19-31 ; Jn 3 :18,36 ; Ap 20 :5,11-15 ; 2 Thess 1 :5-10).

Nous croyons que le prochain événement prophétique sera l’enlèvement de l’Eglise lorsque le Seigneur Jésus-Christ reviendra dans les airs pour prendre avec lui les croyants de tous les temps. (Jn 14 :1-3 ; Tite 2 :11-14 ; 1 Cor 15 :51-52 ; 1 Thess 4 :13-18 ; Phil 3 :20-21). L’enlèvement de l’Eglise sera suivi par la période des 7 ans de Grande Tribulation en accomplissement de Daniel 9 :24-27 et comme décrit en Ap 6 :1-19 :21. Pendant cette période Israël sera purifié, le monde entier éprouvé, et la colère de Dieu déversée contre le péché (Jér 30 :7 ; Mt 24 ; Ap 3 :10 ; 1 Thess 5 :9-11).

Nous croyons qu’au terme de la Grande Tribulation aura lieu la deuxième venue du Seigneur Jésus-Christ. Il reviendra sur la terre personnellement et physiquement comme il est monté, mais cette fois avec grande puissance et gloire pour exécuter le jugement et inaugurer le royaume Millénaire, durant lequel il règnera sur la terre pendant 1000 ans avec justice et paix pour accomplir la promesse de l’alliance conclue avec Israël (Ac 1 :8-11 ; Ap 19 :11-21 ; Ez 37 :21-28 ; Es 11 :9 ; Ap 20 :1-6).

Nous croyons que le règne de Christ pour 1000 ans sur la terre sera suivi par le jugement final de Satan qui sera jeté dans l’étang de feu pour toujours ; la résurrection corporelle des non croyants, le jugement du Grand Trône Blanc, l’existence de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre et la condition éternelle.